Actualités à Givors

Le Chalet des Neiges ne rouvrira pas

Partager l'article :
Imprimer l'article : Imprimer
chalet des neiges Givors

Pourquoi la Ville ne rouvre-t-elle pas le Chalet des Neiges ?

Lors du conseil municipal du 24 mars 2022, Mohamed Boudjellaba, maire de Givors, a annoncé que le Chalet des Neiges ne sera pas rouvert et que la Ville s’en séparera.

Une station fragile

Comme toutes les stations de moyenne montagne, Saint-Pierre-de-Chartreuse, ville du chalet des neiges, subit un manque d’enneigement, avec  seulement 12 jours de neige en 2019. Les remontées mécaniques de la  station sont vétustes et, en grande partie, contraintes de fermer. La station  souffre d’un déficit annuel de 300 000 € en moyenne, qui l’empêche  d’investir 10 millions d’euros nécessaires à la remise aux normes de ses  équipements, ce qui inquiète quant à la pérennité de la station.

Un chalet vétuste et déficitaire

Le chalet des neiges n’a pas été entretenu pendant au moins 20 ans par les  précédentes majorités. Aujourd’hui, le chalet des neiges est dans un état très  dégradé et ne respecte plus les normes en vigueur. Son système de  chauffage au fioul doit être intégralement remplacé. Aucune accessibilité  PMR pour les personnes en situation de handicap n’est prévue. La « marche  en avant » obligatoire pour la restauration collective ne peut pas être  respectée. Le chalet ne répond plus aux besoins des familles (grands  dortoirs, salles de bain collectives très vieilles…). L’équipement en état  avancé de vétusté amène un déficit pour la collectivité de 130 à 180 000 €  par an soit sur 10 ans, 1,6 millions d’€. La baisse de fréquentation de 37 %  entre 2016 et 2019 ne permet pas de compenser les pertes.

Investir au plus près des Givordins

Face à cette situation, rénover le chalet des neiges implique de le réhabiliter  de fond en comble. Une étude de 2019, financée par la Région Auvergne-  Rhône Alpes, estime le coût de la rénovation à 3 300 000 € ! La municipalité  doit faire des choix dans un cadre budgétaire contraint. Pour  être en mesure d’investir au plus près des Givordins (nouvelle crèche de 48  berceaux, rénovation du gymnase Anquetil, réhabilitation du centre  commercial des Vernes…), la municipalité a choisi de se séparer du chalet.  Elle privilégiera la vente pour un projet de gîte ou un projet porté par une  coopérative.

Des aides pour les départs en vacances

Ce choix contraint par la situation de la station, par l’absence d’entretien, et  par la situation budgétaire, s’accompagne d’actions pour donner accès à  toute la montagne, pour toutes les familles, à travers une aide forfaitaire en  place depuis janvier 2021. 100 000 € sont aussi prévus pour le départ en  vacances des enfants (colonies de vacances, camps…) et pour la découverte  de la nature (semaines vertes à la RAMA pour tous les CP et CE1).

Les chiffres clés

  • 12 jours d’enneigement de la station en 2019 ;
  • 10 000 000 € d’investissements sont nécessaires pour mettre aux normes les remontées mécaniques ;
  • 1 600 000 € de déficit cumulé du chalet de 2009 à 2019 ;
  • 3 300 000 € de coût estimé en 2019 pour la rénovation ;
  • – 37 % de fréquentation de 2016 à 2019, soit entre 50 et 60 familles accueillies.
Carte interactive Givors

Annuaire et carte interactive

Voir les publications de la ville

Accès directs

Demande d’acte d’état civil Payer en ligne Prendre rendez-vous CNI ou passeport Métropole de Lyon eau, propreté, voirie Prendre rendez-vous avec le maire ou un élu Signaler un problème
Tous droits réservés : Givors 2019 | Mentions légales | Plan du site | Accessibilité | Protection des données personnelles | Réalisation : Agence E-Denzo