Les dossiers de Givors

Covid-19 : mesures en vigueur et informations générales

Partager l'article :
Imprimer l'article : Imprimer

Pour se protéger et protéger les autres, chaque geste compte.

Mesures sanitaires en vigueur

Pour faire face aux deux vagues simultanées des variants Delta et Omicron, le Premier ministre Jean Castex a annoncé le 28 décembre 2021 une adaptation des mesures sanitaires en vigueur.

Vaccination et « Pass sanitaire »

  • Dès le 28 décembre, le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.
  • Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus depuis le 24 décembre 2021.
  • La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans depuis le 22 décembre 2021.
  • Un projet de loi sera soumis au Parlement pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à compter du 15 janvier. Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».

Rassemblements & loisirs

A partir du 3 janvier et pour trois semaines :

  • Les jauges seront rétablies pour les grands événements : 2000 personnes en intérieur, 5000 personnes en extérieur.
  • Les concerts debout seront interdits.
  • Dans les cafés et les bars, la consommation debout sera interdite.

Jusqu’au 24 janvier inclus, les discothèques ont interdiction d’accueillir du public. Cette interdiction s’applique jusqu’à la même date aux activités de danse dans les établissements recevant du public, tels les restaurants ou les bars.

Gestes barrières

  • Le port du masque, déjà obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, sera étendu à certains centres-villes.
  • Jusqu’au 23 janvier inclus, le port du masque devient obligatoire dès l’âge de 6 ans dans les transports collectifs intérieurs et dans les lieux recevant du public.
  • L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.
  • Les gestes barrières devront être scrupuleusement respectés pendant les fêtes de fin d’année : éviter les embrassades, porter le masque, aérer régulièrement les lieux clos, etc. Il est, par ailleurs, recommandé d’éviter les grands rassemblements : moins on est nombreux, moins on prend de risques.

Déplacements

  • Toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance. Seule exception, les personnes présentant un schéma vaccinal complet n’ont pas à présenter de test, lorsqu’elles arrivent d’un État membre de l’Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse.
  • Par ailleurs, pour faire face à la propagation du variant Omicron, la classification des pays, définie sur la base des indicateurs sanitaires a évolué, avec l’ajout d’une classification pays « rouges écarlates ».

Tests

  • Il n’est désormais plus obligatoire de réaliser un test PCR pour confirmer un test antigénique positif.
  • En revanche, un test PCR reste nécessaire après un autotest positif.

Vaccination

Dès le 28 décembre, le délai de la dose de rappel est ramené à trois mois après la dernière injection ou la dernière infection au Covid-19.

Le rappel vaccinal est ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus depuis le 24 décembre 2021.

La vaccination est ouverte à tous les enfants de 5-11 ans depuis le 22 décembre 2021.

Cliquez ici pour consulter toutes les informations sur la dose de rappel.

Elle est rendue obligatoire pour :

  • Tous les personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour personnes en situation de handicap ;
  • Tous les professionnels ou bénévoles qui travaillent au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile ;

Si vous avez déjà été vacciné contre la Covid-19, vous pouvez récupérer votre attestation de vaccination sur le site de l’Assurance Maladie.

Vous souhaitez vous faire vacciner à Givors ?

Le centre de vaccination adossé au Centre Hospitalier de Givors assure le schéma vaccinal pour toute la population et notamment le rappel de la 3e dose ainsi que la vaccination pour les jeunes après 12 ans.

Ouverture : de 9 h à 16 h, du mardi au vendredi
La prise de rendez-vous est possible :

  • Via la plateforme Doctolib
  • Par téléphone au 04 78 07 33 72
  • Sur place, au niveau de l’accueil
  • Sans rendez-vous : selon la disponibilité du vaccin COMINARTY (Pfizer-BioNTech).
Vous êtes ou vous connaissez des personnes ayant des difficultés pour se déplacer jusqu’à un centre de vaccination, en situation précaire, en difficulté ou isolées ?
Contactez le CCAS pour tout accompagnement.
Tél. : 04 72 49 18 18
Place Jean Jaurès
Ouvert du lundi au jeudi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30, le vendredi de 8 h 30 à 12 h
Pour trouver un centre de vaccination dans le Rhône, consultez la carte des centres disponible sur le site internet de la Préfecture du Rhône : https://www.rhone.gouv.fr/Actualites/COVID-19/Vaccination

Pass Sanitaire

Un projet de loi sera soumis au Parlement pour transformer le « pass sanitaire » en « pass vaccinal » à compter du 15 janvier. Il vise aussi à durcir les conditions de contrôle et de sanction contre les faux « pass ».

  • À compter du 15 décembre, les personnes de 65 ans et plus et les personnes vaccinées avec le vaccin Janssen devront justifier d’un rappel vaccinal pour que leur « pass sanitaire » soit prolongé.
  • Les personnes de 18 à 64 ans ayant eu leur dernière dose de vaccin avant le 17 juin devront avoir fait leur rappel au 15 janvier pour que leur pass ne soit pas désactivé, puisqu’elles auront passé à cette date les délais de 5 mois pour être éligibles au rappel et de 8 semaines pour réaliser ce rappel.
  • Depuis le 29 novembre 2021, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront des preuves constitutives du « pass sanitaire ».

Qu’est-ce que c’est ? Cliquez ici pour comprendre le Pass Sanitaire

Le « pass sanitaire » consiste en la présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

1. La vaccination, à la condition que les personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et du délai nécessaire après l’injection finale, soit :

  • 7 jours après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 28 jours après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 7 jours après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid (1 seule injection).

2. La preuve d’un test négatif de moins de 24h

Tous les tests RT-PCR et antigéniques génèrent une preuve dès la saisie du résultat par le personnel de santé dans SI-DEP, qui peut être imprimée en direct pour les tests antigéniques, et qui est également mise à disposition du patient via un mail et un SMS pour aller la récupérer sur le portail SI-DEP (https://sidep.gouv.fr).

Les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé sont reconnus comme preuves pour le « pass sanitaire », mais pas dans le cadre des passages aux frontières entre pays, au sein de l’Union européenne notamment.

Dans le cas des voyages vers la Corse, les collectivités d’outre-mer et les pays de l’Union européenne, les autotests, même s’ils sont réalisés sous la supervision de professionnels ne sont pas recevables. Seuls les tests RT-PCR et/ou antigéniques sont acceptés.
3. Le résultat d’un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

Pour les déplacements à l’étranger consulter les mesures en vigueur sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/deplacements

Application du pass sanitaire

Le « pass sanitaire » est exigé depuis juillet dans les établissements et les rassemblements où le brassage du public est le plus à risque sur le plan sanitaire, à savoir :

  • chapiteaux, salles de théâtre, salles de spectacles sportifs ou culturels, salles de conférence ;
  • salons et foires d’exposition ;
  • établissements de plein air y compris les parcs zoologiques, d’attractions et à thème ;
  • stades, établissements sportifs, piscines, salles de sport ;
  • casinos, salles de jeux et « bowlings » ;
  • festivals assis / debout de plein air ;
  • cinémas et théâtres ;
  • monuments, musées et salles d’exposition ;
  • bibliothèques, médiathèques (hors bibliothèques universitaires et spécialisées, BPI) ;
  • compétitions sportives ;
  • autres événements, culturels, sportifs, ludiques ou festifs, organisés dans l’espace public ou dans un lieu ouvert au public et susceptibles de donner lieu à un contrôle de l’accès des personnes ;
  • établissements de culte pour les évènements ne présentant pas un caractère cultuel ;
  • navires et bateaux, de type navires de croisière ;
  • fêtes foraines, à partir d’un seuil de 30 stands ou attractions.

Depuis le 9 août, le « pass sanitaire » est étendu :

  • aux activités de restauration commerciale (bars et restaurants, y compris sur les terrasses), à l’exception de la restauration collective ou de vente à emporter de plats préparés, de la restauration professionnelle routière (sur la base d’une liste validée par arrêté préfectoral) et ferroviaire, du room service des restaurants et bars d’hôtels et de la restauration non commerciale, notamment la distribution gratuite de repas ;
  • aux séminaires professionnels. Pour ces derniers, un seuil à 50 personnes continuera de s’appliquer, et l’application se fera uniquement si ces séminaires ont lieu en dehors du site des entreprises ;
  • aux services et établissements de santé et médico sociaux pour les personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements (à l’exception des établissements et services médico-sociaux pour enfants, ou des résidences autonomie). Cette obligation sera levée évidemment dans toute situation d’urgence, ou pour la réalisation d’un test de dépistage. Aussi, les personnes qui ont un soin programmé à l’hôpital devront se munir d’un « pass », sauf décision contraire du chef de service [ou autre autorité] si l’exigence du « pass » est de nature à empêcher l’accès aux soins du patient dans des délais utiles à sa bonne prise en charge ;
  • aux déplacements de longue distance par transports publics interrégionaux, sauf en cas d’urgence faisant obstacle à l’obtention du justificatif. Cela concerne donc les vols intérieurs, trajets en TGV, Intercités et trains de nuit et les cars interrégionaux non conventionnés. Les autres modes de transport, notamment transports en commun, sont exclus de l’application du « pass » ;
  • aux grands magasins et centres commerciaux de plus de 20 000 m², sur décision du préfet du département, lorsque leurs caractéristiques et la gravité des risques de contamination le justifient dès lors que l’accès à la vente de biens et services de première nécessité aux alentours est possible. Le contrôle sera fait à l’entrée du centre commercial, et non au niveau de chaque enseigne dans le centre. À compter du 8 septembre, le « pass sanitaire » ne sera plus obligatoire dans les centres commerciaux des départements où le taux d’incidence est inférieur à 200 / 100 000 et en décroissance continue depuis au moins 7 jours.

Le personnel travaillant dans ces établissements n’est pas concerné par cette dispense de port du masque.

A savoir : La loi permet également d’exiger un pass pour toutes les activités de loisirs et les foires et salons sans limitation de jauge.

A noter : Ne pas présenter son pass peut entraîner une amende d’au minimum 135 €. L’utilisation frauduleuse d’un pass sanitaire est puni d’une amende de 135 € (6 mois d’emprisonnement et 3 750 € d’amende si cela se produit plus de 3 fois en 30 jours).

Les commerçants et professionnels ne contrôlant pas le pass s’exposent à une mise en demeure et une éventuelle fermeture temporaire de l’établissement, puis en cas de récidive à une peine d’un an de prison et à une amende de 9 000 € d’amende

Déplacement dans un autre pays

Avant de voyager il est indispensable de consulter les mesures sanitaires qui s’appliquent dans chaque pays et les autorisations.

Une classification des pays a été définie sur la base des indicateurs sanitaires. Les listes des pays sont susceptibles d’être adaptées selon les évolutions de la situation épidémique.

Je consulte la carte avec les listes des pays

Par ailleurs, depuis le 1er juillet 2021, le « pass européen », également intitulé « certificat COVID numérique de l’UE », est entré en application dans tous les États membres, avec une période de transition de six semaines. Son utilisation est prévue au plan juridique jusqu’au 30 juin 2022. Tout savoir sur le certificat Covid numérique de l’Union européenne

Port du masque

Le port du masque, déjà obligatoire en intérieur dans tous les établissements recevant du public, sera étendu à certains centres-villes.

Consultez le dernier arrêté préfectoral n° 69-2021-10-08-00002 du 8 octobre 2021 portant sur l’obligation du port du masque dans le département du Rhône

Le port du masque reste donc obligatoire pour toutes les personnes âgées d’onze ans et plus :

  • Sur la voie publique dans un rayon de 50 mètres aux abords des écoles aux horaires d’arrivée et de départ des élèves, des gares ferroviaires et routières, des espaces extérieurs des centres commerciaux, des lieux de culte au moment des offices et des cérémonies ainsi que dans tous rassemblements, manifestations, réunions ou activités organisés sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public
  • Dans les lieux de festivals et de spectacles
  • Dans les marchés, brocantes et ventes au déballage
  • Dans les files d’attente.

Le port du masque dans les milieux clos reste obligatoire (établissements recevant du public, entreprises, magasins et centres commerciaux, transports, salles de concerts, spectacles, cinémas, musées, établissements de plein air…).

Porter le masque, oui ! Mais après ?

La pollution liée à la crise du coronavirus est alarmante. Tous les jours, des masques et des gants sont retrouvés par terre dans la rue, les espaces publics, les trottoirs, les parcs et jardins, etc. Les agents communaux et métropolitains en charge de la propreté se retrouvent face à un surcroît de travail et à une surexposition au virus.
Au delà du risque sanitaire, cette nouvelle forme de pollution liée aux masques et matériel de protection est inquiétante car, rien qu’au niveau européen, une étude a rapporté leur présence dans 7 grands fleuves. Une situation critique qui pourrait affecter de manière significative la qualité de nos mers et de nos océans.

Pour le respect de tous et de la planète, veillons à jeter nos masques dans les poubelles. Notre mobilisation est précieuse. La mairie de Givors dispose par ailleurs de point de collecte dans ses locaux pour recycler les masques (disponible à l’accueil de la mairie centrale).

Mesures d’accompagnement pour les entreprises

La CCI mobilise ses services au sein d’une cellule d’appui aux entreprises.

Un nouveau numéro de téléphone unique 0 805 296 000 et une adresse mail dédiée infos@lyon-metropole.cci.fr sont mis en place afin d’informer toutes les entreprises sur les mesures de soutien pendant le reconfinement et la crise sanitaire.
Retrouvez plus d’informations sur le site de la CCI en cliquant ici.

Des outils pour accompagner les personnes vulnérables

Dans la situation sanitaire actuelle, une attention particulière est portée aux personnes âgées de plus de 65 ans notamment lorsqu’elles sont isolées à domicile. À ce titre, un certain nombre d’actions ont été mises en place en prévision de cette nouvelle période de confinement.

Retrouvez à travers les liens ci-dessous des outils utiles mis en place par le gouvernement pour lutter contre l’isolement des aînés :
Cliquez ici pour consulter le dossier « Rompre l’isolement des personnes âgées » du ministère des solidarités et de la santé

Des informations exhaustives sur les caractéristiques et les réflexes à avoir pour les personnes à risque de forme grave de Covid-19 sont disponibles sur le site du ministère des solidarités et de  la  santé :
Cliquez ici pour consulter le dossier « Personnes à risques : réponses à vos questions » du ministère des solidarités et de la santé

Carte interactive Givors

Annuaire et carte interactive

Voir les publications de la ville

Services en ligne

Demande d’acte d’état civil Payer en ligne Prendre rendez-vous CNI ou passeport Métropole de Lyon eau, propreté, voirie Location de salle disponible prochainement Signaler un problème
Tous droits réservés : Givors 2019 | Mentions légales | Plan du site | Accessibilité | Protection des données personnelles | Réalisation : Agence E-Denzo