Givors donne une leçon de démocratie - Plus de 70% de réponses favorables

Votation citoyenne : Près de 3200 Givordin(e)s se sont exprimés sur l’extinction nocturne de l’éclairage public. Retrouvez ci-dessous la déclaration de Martial Passi, maire de Givors et vice-président de la métropole de Lyon.

Protéger notre planète, c’est aussi renforcer notre démocratie.

Près de 3200 Givordin(e)s se sont exprimés sur l’extinction nocturne de l’éclairage public.

Je suis plus que satisfait d’une telle mobilisation populaire au moment où certains oiseaux de mauvais augure annoncent le désintérêt des habitants pour la politique et la vie publique. Le succès de cette votation citoyenne démontre le contraire.

Avec 70,3% de réponses favorables, l’extinction de l’éclairage public va se poursuivre en prenant en compte les propositions émises par les Givordin(e) qui ont démontré leur sensibilisation face aux enjeux majeurs de protection de notre planète.

Ils ont aussi démontré que le futur de notre humanité ne doit pas être uniquement l’affaire d’experts ou d’organisations internationales, mais que chacun avait son mot à dire.

Je tiens à remercier tous les habitants, les agents de la ville, et particulièrement Abdé Doudou, directeur du développement durable, Christiane Charnay, 1ère adjointe, en charge de la démocratie participative, et Jean-François Gagneur, adjoint en charge du développement durable et de l’agenda 21.

Cette votation citoyenne la vitalité de notre vie citoyenne et donne une belle leçon à celles et ceux qui, en permanence, dénigrent Givors et sa population.

Après un passage au conseil municipal, les élus définirons des modalités d’application de cette extinction de l’éclairage public.

En 2005, lors du référendum sur l’adhésion de Givors à la communauté urbaine de Lyon, ouvert là aussi à tous les Givordin(e)s, qu’ils soient Français ou étrangers, et aux entreprises, j’avais conclus en disant : « Certains parlent et critiquent, d’autres agissent. L’histoire de la citoyenneté à Givors vient de s’enrichir. »

10 ans après, je pourrais réécrire les mêmes mots.

Cela démontre l’attachement profond de notre commune à la démocratie et notre fierté à porter haut les valeurs de notre République.

Martial Passi, maire de Givors, vice président de la Métropole de Lyon