Alternative à l’A45 : pour un projet de mobilité co-construit et partagé

Veuillez trouver ci-dessous le communiqué de presse de Christiane Charnay, maire de Givors, concernant le sujet : Alternative à l’A45 : pour un projet de mobilité co-construit et partagé

« Je viens d’apprendre par voie de presse les discussions menées par le Préfet de Région Stéphane

Bouillon ainsi que certains élus dont le député de la circonscription concernant des alternatives

éventuelles à la réalisation de l’autoroute A45.

Comme maire de Givors, je reste fermement opposée à l’A45 comme je l’ai toujours été depuis de

nombreuses années, avec l’ancien maire Martial Passi et l’ensemble des élu.e.s de la majorité

municipale.

En effet, ce projet autoroutier, qui conduira à l’arrivée de 27 000 véhicules supplémentaires en

entrée d’agglomération lyonnaise, ne répond pas aux enjeux environnementaux et sociaux

d’aujourd’hui et de demain, à l’heure où justement la pollution atmosphérique est responsable du

décès de 48 000 personnes chaque année en France.

Il convient donc de réfléchir collectivement aux alternatives possibles et d’associer étroitement

habitants, associations et élus locaux à cette démarche nécessaire afin qu'elle soit partagée par le

plus grand nombre.

Je suis donc surprise des annonces faites concernant la création d’une nouvelle voie sur Givors,

construite dans une zone aux contraintes réglementaires et naturelles relativement strictes,

débouchant sur un pont au sud de la ville.

Ces alternatives ne sauraient être des solutions partagées en l'état par la commune, comme en

témoigne les premières réactions que j’ai pu recueillir auprès de la population givordine.

Déjà saturée en son sein par le passage de 70 000 véhicules par jour sur l'A47, une nouvelle voie

traversant Givors ne serait pas de nature à offrir et à construire les conditions nécessaires à un

aménagement urbain harmonieux et à une mobilité respectueuse de l'environnement et des

populations.

C'est pourquoi, je réaffirme mon engagement en faveur de :

- la requalification de l’A47, avec enfouissement dans la traversée de Givors,

- du développement des liaisons ferroviaires principales (Lyon/Saint-Etienne) et secondaires

(Givors/Brignais),

- du développement des modes doux (tram-train La Fouillouse/Mornant/Brignais, à l’image du

tram-train existant dans l’ouest lyonnais ; tramway aérien dans la vallée du Gier) ».